MA SOLITUDE …

Pour avoir si souvent dormi

Avec ma Solitude,

Je m’en suis fait presqu’une amie,

Une douce habitude.

Elle ne me quitte pas d’un pas,

Fidèle comme une ombre.

Elle m’a suivi ça et là,

Aux quatre coins du monde.

 

Non, je ne suis jamais seul,

Avec ma Solitude.

 

Quand elle est au creux de mon lit,

Elle prend toute la place.

Et nous passons de longues nuits

Tous les deux face à face.

Je ne sais vraiment jusqu’où

Ira cette complice,

Faudra-t-il que j’y prenne goût,

Ou que je réagisse.

 

Non, je ne suis jamais seul

Avec ma Solitude.

 

Par elle, j’ai autant appris,

Que j’ai versé de larmes;

Si parfois je la répudie,

Jamais elle ne désarme.

Et si je préfère l’amour

D’une autre courtisane,

Elle sera à mon dernier jour,

Ma dernière compagne.

 

Non, je ne suis jamais seul

Avec ma Solitude …

Georges Moustaki

Non je ne suis pas triste, un peu seule parfois, mais je crois que c’est le lot de tous

Et en plus j’ai écouté cette chanson, hier, et j’ai eu envie de vous faire partager ces paroles que je trouve très jolies.

Bonne journée, sans solitude

bisous

Mamie Mandrine

Published in: on 25 juin 2011 at 9 h 12 min  Comments (7)  

LA BELLE ET LA BÊTE

Histoire éternelle

Qu’on ne croit jamais,

De deux inconnus

Q’un geste imprévu

Rapproche en secret.

 

Et soudain se pose

Sur leur coeur en fête,

Un papillon rose,

Un rien, pas grand chose,

Une fleur offerte.

 

Rien ne se ressemble.

Rien n’est plus pareil.

Mais comment savoir

La peur envolée,

Que l’on s’est trompé.

 

La chanson éternelle,

Au refrain fané.

C’est vrai, c’est étrange

De voir comme l’on change,

Sans même y penser.

 

Tout comme les étoiles,

S’était mise en cachette

L’histoire éternelle,

Touchant de son aile

La Belle et la Bête.

« Histoire éternelle (1981) »

Comme tous les jours je feuillette mon carnet à malices,

je suis tombée sur cette belle poésie qui a fait rêver beaucoup d’enfants, et même des grands…

Si … Si … je vous le dis

Bon Dimanche

bisous

Mamie Mandrine

 

Published in: on 27 février 2011 at 9 h 45 min  Comments (10)  

NOS MAINS

NOS MAINS

Sur une arme, les dix doigts,

Pour agresser, serrer les poings,

Mais nos paumes sont pour aimer,

Y a pas de caresse en fermant les mains.

 

Longues, jointes en prière,

Bien ouvertes pour acclamer,

Dans un poing, les choses à soustraire.

On ne peut rien tendre les doigts pliés.

 

Quand on ouvre nos mains,

Suffit de rien, dix fois rien,

Suffit d’une ou deux secondes,

A peine un geste, un autre monde,

Quand on ouvre nos mains.

 

Mécanique, simple et facile,

Des veines et dix métacarpiens,

Des phalanges aux tendons dociles,

Et tu relâches ou bien tu retiens.

 

Et des ongles fait pour griffer,

Poussent au bout du mauvais côté,

Celui qui menace ou désigne,

De l’autre, on livre nos vies dans les lignes.

 

Quand on ouvre nos mains,

Suffit de rien, dix fois rien,

Suffit d’une ou deux secondes,

A peine un geste, un autre monde,

Quand on ouvre nos mains.

 

Un simple geste d’humain,

Quand se desserrent ainsi nos poings,

Quand s’écartent nos phalanges,

Sans méfiance, une arme d’échange,

Des champs de bataille au jardin.

 

Le courage su signe indien,

Un cadeau d’hier à demain,

Rien qu’un instant d’innocence,

Un geste de reconnaissance;

Quand on ouvre comme un écrin,

Quand on ouvre NOS MAINS …

 

J.C Goldman

 

en voyant ce fond, les paroles de cette chanson

me sont revenus, enfin j’espère l’avoir bien traduite.

J’ai eu envie de vous en faire le partage

Voilà pour vous

Bonne journée

Bisous doux

Mamie Mandrine

Published in: on 20 septembre 2010 at 8 h 13 min  Comments (2)  

PETIT CORDONNIER

 

 

 

 Un petit cordonnier

Qui voulait aller danser

Avait fabriqué

Des petits souliers …

Une belle est entrée

Qui voulait

Les acheter

Mais

Le cordonnier lui a déclaré …

 

Ils seront à vous

Sans qu’il vous en

Compte un sou,

Mais il faudra

Danser avec moi …

 

Petit cordonnier

T’es bête.

Qu’est ce que tu as dans la tête ?

Crois tu que mon coeur s’achète

Avec une paire de soulier ?

 

Mais la belle accepta,

Elle emporta

Sous son bras

Les petits souliers

Pour aller danser.

Le cordonnier tout réjoui,

A mis ses plus beaux habits,

Et s’est pomponné

Pour la retrouver.

 

Mais hélas

Quand il voulut

La faire danser,

Elle lui rit

Au nez,

D’un air buté.

 

Mais à peine la belle

Avait-elle fait

Trois pas,

Que ses petits

Souliers

Furent ensorcelés.

Elle se mit

A tourner,

Comme une toupie déréglée,

Et les musiciens

N’y comprenaient rien.

 

Elle tourna, tourna,

Jusqu’au petit matin.

Et toute épuisée

Se mit à

Pleurer.

 

Petit cordonnier arrête,

Tu me fais tourner

La tête.

Tu ne dois pas

Être bête

Pour m’avoir

Ensorcelée.

 

Petit cordonnier

Arrête.

Que ta volonté

Soit faite.

Toute ma vie

Le coeur

En fête,

Dans tes bras

Je vais danser

Gentil

Petit cordonnier.

 

c’est une ancienne chanson

de Francis Lemarque

et ce joli fond

m’y a fait repenser.

Bonne journée

gros bisous

Mamie Mandrine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published in: on 5 août 2010 at 8 h 57 min  Comments (7)  

LES PIEDS BLEUS

 

 

Quand on a les pieds bleus,

C’est qu’on est amoureux.

Quand on a les pieds verts,

C’est qu’on est en colère.

Quand on les pieds gris,

C’est qu’on a des soucis.

On a toujours les pieds

Que l’on mérite.

Pipe de bois, pipe de fer,

J’ai les pieds de ma mère.

On a toujours les pieds

Que l’on a mérité.

 

Quand on est un archange,

On a les pieds orange.

Quand on est un démon,

On les pieds citron.

C’est contre la nature

De porter des chaussures.

Et de cacher ses pieds,

Ou de les enfermer.

Regardez les canards,

Les poules et les lapins,

Ils ne portent jamais

De mocassins …

 

Quand on est milliardaire,

On a les pieds sur terre.

Quand on est un requin,

On a les pieds marins.

Quand on est en vacances,

On a les pieds qui dansent.

Quand on est au travail,

On a les pieds qui baillent.

Il faut aimer ses pieds,

Il faut les cajoler,

Car sans eux

On ne pourrait pas marcher …

 

chanson de Carlos

 

Bou diou, ma chère Mel, tu me donnes parfois

du fil à retordre pour trouver des textes

allant avec tes fonds (rire).

Bon je pense malgré tout m’en sortir.

Merci ma Mel.

bonne journée à tous

Bisous tendresses

Mamie Mandrine 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published in: on 12 juin 2010 at 9 h 12 min  Comments (1)  

LA BELLE AU BOIS DORMANT – J’EN AI RÊVE

 

 

 

 

 Mon amour,

Je t’ai vu au beau milieu

D’un rêve.

Mon amour,

Un aussi doux rêve

Est un présage

D’amour.

Refusons tous deux, que nos lendemains

Soient mornes et gris,

Nous attendrons l’heure

De notre bonheur.

Toi, ma destiné,

Je saurai t’aimer,

J’en ai rêvé.

Nous attendrons l’heure,

De notre bonheur,

Je saurai t’aimer,

Tu l’as rêvé,

Mon amour,

Tu m’as vu au beau milieu

D’un rêve,

Mon amour,

Un aussi doux rêve

Est un présage joli.

Refusons que nos

lendemains soient

mornes et gris.

Nous attendrons l’heure

De notre bonheur.

Toi ma destiné,

Je saurai t’aimer,

J’en ai rêvé.

 

que pouvais je mettre avec ce joli fond,

que la chanson de la belle au bois

dormant de Monsieur Dysney.

Prenez un moment de bonheur.

Bonne journée

Bisous tendres

Mamie Mandrine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published in: on 28 mai 2010 at 7 h 47 min  Comments (5)  

LA BELLE ABEILLE – POEME APICOLE

 

 

 

Sans crainte des

embûches,

Une abeille

au réveil,

S’envole de sa ruche

Chantant l’hymne au soleil.

 

La Belle Abeille a butiné les blés barbus,

La Belle Abeille a bu,

La Belle Abeille a vu,

Ce qu’abeille jamais de sa vie n’avait vu.

 

Posé sur une branche,

Elle vit

un bourdon,

Qui fut pour elle

cause d’une grande émotion.

 

Alors sans plus attendre,

Le bourdon très galant,

L’invita d’un air tendre,

En son appartement.

 

Les parois sont de verre,

Le plafond

de papier.

Je suis seul locataire

En pleine liberté.

 

Notre petite abeille,

Écoutant le bourdon,

A ces mots s’émerveille

Et fait deux grands yeux ronds.

 

Bientôt leur apparurent

Tous les bonheurs

promis,

C’est un pot

d’confiture

Qui leur servit de nid.

 

Texte chanson de Bourvil

 

si belle abeille ne pouvait avoir que texte tendre,

et des abeilles, seigneur, qu’est ce que je puis entendre…

Mon cher et tendre époux

se prit d’amour

d’un coup

pour ces charmantes

bêtes,

et de leur faire demeures

pas loin de ma fenêtre.

Elles me feront bientôt

de charmants petits pots,

de leur doux nectar,

l’année prochaine au plus tard …

Bonne journée

Gros bisous

Mamie Mandrine

 

 

 

 

 c

 

 

 

 

 

 

Published in: on 27 mai 2010 at 10 h 34 min  Comments (1)  

LA DANSEUSE EST CREOLE

 

 

 

 Au bistrot des Trois Capitaines,

La patronne est Napolitaine,

Et l’homme est Péruvien.

En Pologne naquit la bonne,

Le pianiste vient de Lisbonne.

Pourtant je vous préviens,

Voilà surtout pourquoi l’on vient …

 

La danseuse est Créole,

Et dessinant ses pas,

Sa robe tourne et vole,

Au tempo de la rumba.

Sa taille se renverse,

Se relève aussitôt.

On dirait une liane,

Que berce un souffle de vent chaud.

Son petit pied se pose ici,

Son petit pied se pose là.

Comme un furet qui passe et court.

C’est un sourire à celui-ci,

C’est un clin d’oeil à celui-là.

Vous êtes pris à votre tour.

 

La danseuse est Créole,

Oui mais, on ne sait pas

Si la belle est fidèle ou frivole,

Et pour qui son coeur bat.

Son public est un vrai mélange,

De marins aux visages étranges,

Et de mauvais garçons.

Quand parfois les clients se battent,

Quand soudain la bagarre éclate,

On dit, c’est la boisson …

Mais on sait bien l’autre raison .

 

La danseuse est Créole,

Et dessinant ses pas,

Sa robe tourne et vole,

Au tempo de la rumba.

Sa taille se renverse,

Se relève aussitôt.

On dirait une liane,

Que berce un souffle de vent chaud.

Son petit pied se pose ici,

Son petit pied se pose là.

Comme un furet qui passe et court.

C’est un sourire à celui-ci,

C’est un clin d’oeil à celui-là.

Vous êtes pris à votre tour.

 

Croyez moi sur paroles,

Au lieu d’entrer demain,

Au bar où la danseuse est Créole,

PASSEZ VOTRE CHEMIN …

 

Que pouvais je mettre avec un si joli fond,

je me suis souvenu au fond de ma mémoire

d’une danseuse créole, au fil de la toile j’ai retrouvée

les paroles de cette chanson datant de 1947,

J’espère qu’elle vous plaira …

et dansez si vous le voulez.

Gros Bisous

Mamie Mandrine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published in: on 2 mars 2010 at 15 h 12 min  Comments (2)  

UN VIOLON DANS LA NUIT

 

Dans la nuit un violon

joue presqu’en sourdine,

Pour nous seuls, sa mélodie

tendre et câline.

Elle nous dit l’espoir d’aimer,

la joie de vivre,

Tous les deux sous le ciel clair,

écoutons là.

Doucement elle nous prend

et nous enivre.

Viens ce soir, la murmurer

entre mes bras.

 

Chante, chante pour moi,

Dans cette nuit de rêve.

Blottie tout près de toi,

La douceur de ta voix

Vient bercer mon émoi.

Chante, chante pour moi,

Quand la chanson s’élève,

Tout paraît à mes yeux

Plus beau, plus merveilleux.

Dans cette nuit de rêve …

 

extrait d’une chanson de Tino Rossi,

vous allez me dire que je vais rechercher

des chansons de grand-mère, mais elle m’est

venue spontanément aux lèvres quand j’ai vu

ce fond …

Et puis vous savez bien que je suis fleur bleue

Bonne semaine

Gros bisous

Mamie Mandrine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published in: on 7 décembre 2009 at 11 h 26 min  Comments (1)  

FEUILLES D’AUTOMNE

Devant ma porte, les feuilles tombent.
Quel décor vraiment gracieux.
La douceur des couleurs d’Automne
Fait vibrer mon coeur, mes yeux.
 
 
Avec cette saison, je rêve.
j’ai un peu de mélancolie.
les beaux dimanches d’été s’achèvent.
L’Automne toujours change ma vie.
 
 
Devant ma porte, les feuilles tombent.
Quel décor vraiment gracieux.
La couleur des couleurs d’Automne
Fait vibrer mon coeur, mes yeux.
 
 
Dans la nature, le ruisseau chante.
Mais il se voit délaissé.
La fleur frileuse maintenant tremble.
l’oiseau s’en va se réchauffer.
 
 
Devant ma porte, les feuilles tombent.
Quel Décor vraiment gracieux.
La douceur des couleurs d’Automne,
Fait vibrer mon coeur, mes yeux.
 
 
La douceur des couleurs d’Automne,
Fait vibrer mon coeur,mes yeux.
 
Gorges Hamel
 
 Nous sommes le 22 septembre, il me devait
de fêter dignement l’entrée de cette belle saison
qu’est l’Automne, de part ses couleurs harmonieuses,
actuellement chez moi un été indien,qui rend le tout
encore plus beaux.
Alors j’ai trouvé ces paroles de chansons qui représentaient
si bien cette saison, mélancolique à souhait.
La porte de l’hiver.
j’espère que cela vas vous plaire.
Bonne journée
gros bisous
Mamie Mandrine
Published in: on 22 septembre 2009 at 9 h 02 min  Comments (1)