Très très en colère

Très très en colère,

Je vous explique …

j’ai dû un temps vous raconter les misères que mon fils a eu il y a peu d’années, un lymphome, en rémission actuellement, puis un cancer du poumon qui lui a valu l’ablation d’un lobe au poumon droit, c’est dire que depuis la pandémie, il fait plus qu’attention, pour ne pas traverser toute la France au moment des congés, il a été avec toute sa petite famille chez «  ma mer «  pour se protéger.

Rentrée scolaire, un gamin au lycée, l’autre au collège, au collège on informe la classe d’Arthur qu’il y a un cas de Covid, pas de fermeture, pas de quarantaine, quelques tests fait sur les potes les plus proches du malade.

Bref, les parents, pas d’inquiétude, sauf que … Fred depuis hier, température, courbatures, nez qui coule, pertes de l’odorat et du goût, il attend l’infirmier pour test.

Résultat lundi, enfin j’espère, mon fils est un cas à risque, j’espère qu’il n’aura pas droit à l’hospitalisation, et j’entends, en regardant les infos, que les français se rebellent pour certaines restrictions, bien sûr, pas touché pas concerné, quel égoïsme.

Et le ministre de l’éducation nationale, est il aveugle et sourd, les enfants touchés ne le sont pas gravement ou n’ont pas de symptômes, mais les parents, mais la famille ?? Je suis verte de rage …

Bon je ne râle plus, vais essayer de me calmer.

Au fait mon échographie est bonne, c’est ma cicatrice qui fait des adhérences.

Bon vendredi AM, bon week-end, sous la grisaille et la fraîcheur chez moi.

Avec toute ma tendresse et mon amitié 

K

Christine

Published in: on 25 septembre 2020 at 13 h 34 min  Comments (14)  

Des nouvelles du 28 mars 2020

Bonjour, encore une fois ce sera sans fioriture, mon cher fils squattant chez moi, ralenti avec ses jeux mon débit, pas grave.

Nous sommes au douzième jours de confinement et pour moi huitième jour d’attente.

Voici donc quelques nouvelles, mon époux est toujours maintenu dans le coma, il a été débranché de la dialyse, le traitement pour son cœur a été un peu diminué, mais il a encore besoin du respirateur car ses poumons sont encore à la peine.

Depuis jeudi tous les matins et tous les soirs, j’ai droit à état stable madame. Hier, ils l’ont déplacé d’aile, il a été mis en réanimation saine, puisque ce n’est pas le Covid  19 qui l’attaque. L’hôpital hier a reformé le service des urgences en deux parties précises, en vue je crois à une influence du virus, ils l’attendent de pieds fermés cette cochonnerie….

De ce fait comme Louis, je suis reliée par une machine, pour moi c’est le téléphone, éviter de se rendre au CHDECHY, de toute façon il dort et je le vois derrière une vitre comme dans un aquarium.

Depuis samedi je vivais comme une zombie, je nourrissais mon ventre, je m’abrutissais d’emi Debiles à la télé, depuis jeudi, je reprend du poil de la bête, je me refais une beauté et coup de pompon sur le nez, j’ai réussis aussi à me remettre à la lecture :

LES SALES GOSSES

De Charlie Ménétrier 

si vous ne connaissez pas ce livre, je vous le recommande, bon pour le moral.

Voilà je vous ai presque tout dit,

Je pense à vous, protégez vous bien, profitez de tous les instants de bonheur qui passent près de vous.

Avec toute ma tendresse et mon amitié, bon confinement, courage, je vous embrasse, merci d’être là.

Christine

 

Published in: on 28 mars 2020 at 9 h 25 min  Comments (13)  

Des Nouvelles au 26/03/2020

Aujourd’hui, il n’y aura malheureusement pas de petites créas ou images pour étayer mon texte, juste ma bafouille.

Nous sommes tous dans un contexte sortant de l’ordinaire, c’est flippant, je le sais, mais il me faut vous lancer cette bouée sur le blog, que vous lisiez ou pas, cela me fera grand bien, car ce blog a toujours été mon tableau de bord.

Voilà, je vous dis, jeudi dernier, Louis mon époux c’est plaint de fortes douleurs dans le pied droit, crise de goutte, appel aux pompiers qui nous dirigent vers la SAMU, qui nous dirige au médecin traitant, prescription et consultation par téléphone. Vendredi, Louis reste au lit, cela ne lui arrive jamais, l’infirmière vient comme tous les mois faire sa prise de sang pour connaître le taux de son INR ( fluidité du sang) résultat très mauvais, toujours par téléphone, essayons de soigner cela par vitamine K, ça marche souvent, hospitalisation à risque, le virus est là.

Samedi, de nouveau PdS, résultat catatonique, il faut appeler les urgences, il quitte la maison dans une grande fragilité, Louis étant cardiaque, diabétique et insuffisant respiratoire. Oups le virus est là, mais comment a-t- il pu l’atteindre, il est confiné.

Dimanche matin, 5h25, le téléphone sonne, votre époux va mal Mme, il est dialysé, mis dans un coma artificiel et sous respirateur, pas de Covid 19 , intoxication médicamenteuse.

Lundi AM, coup de fil, nous refaisons un prélèvement pour le Covid 19, vous pouvez encore le voir mais à travers la vitre …

Mardi dans l’AM, Mme votre époux est au plus mal, prévenez vos proches.

Mercredi matin, je regarde pour les pompes funéraire, je regarde aussi dans SES papiers, j’attend, appel vers midi, on a arrêté la dialyse de votre époux, nous voyons ses globes oculaires bouger, pas de Covid 19.

Aujourd’hui, ce matin, ce midi, statut co, téléphonez vers 19 h, essayez de ne pas appeler tous les 2 heures, (ce que je me garde bien de faire) et n’oubliez pas Mme que la nuit est faite pour dormir (ça je sais aussi).

Bref à l’heure où je vous écris, je vis entre parenthèses, les reins de mon mari ont lâché, mauvais moment pour être en réanimation, je comprends, mais je suis en attente, si Louis décide de nous quitter, ce ne sera pas ce fichu virus qui aura eu sa peau.

Prenez soin de vous, bisous

Christine ou Mandrine au choix

Published in: on 26 mars 2020 at 14 h 10 min  Comments (22)  

RESTOS DU COEUR

Je viens de prendre en main mon journal régional et je lis en première page, 34 ans des RESTOS DU CŒUR….

Cette phrase m’interpelle, Coluche avait vu la précarité d’une partie de la population, les classes laborieuses oubliées , mais nous pouvons remonter plus loin dans les appels à l’aide en pensant à l’Abbé Pierre . Aujourd’hui, ce sont les gilets jaunes , rien ne change, et je vais faire bondir moult personnes en disant que nous tapons à bras raccourcis sur notre jeune président , qui essaie, maladroitement certes, de redresser la barre, quand aurons nous le vrai sauveur ?? et qui sera-t-il ??. Je suis assez pessimiste , non pour moi, mais pour les jeunes, oū les retraités avec des retraités de misères .

Je n’ai aucune envie de passer pour une radoteuse, juste envie de dire que lorsque j’ai fait l’acquisition de ma maison en 69, tout mon salaire partait dans le remboursement .

Aujourd’hui ma maison m’appartient, dans le même temps , tout en accordant des vacances en caravane, nous avons rogné sur certains plaisirs, ciné , resto, et d’autres choses encore, mais c’etait un choix de vie, plus d’une fois j’ai envie les femmes au foyer , qui conduisaient leurs enfants à l’ecole, allaient au marché , se faisaient des relations avec d’autes Mamans, levaient ou couchaient leurs enfants …

Aujourd’hui je me dis que ces petits plaisirs qui ne me furent pas accordés , m’ont permis de mettre un toit sur la tête de mes trois enfants , leur permettant ainsi de garder tant soit peu la tête hors de l’eau.

J’ai galèrée,je me suis privée,mais je ne regrette rien, tout ce que j’ai a été le fruit de mes choix .

Je comprends la révolte des gilets jaunes, mais il faut aussi dire que rien n’est jamais acquis, et j’avoue que je ńaimerais être à la tête d’un gouvernement ,nous devons tous ensemble faire des efforts .

Pardon pour ce coup de gueule , mais dans deux jours je vais avoir 70 ans et j’avais envie de dire qu’en étant plus jeune avec trois enfants j’ai tiré le diable par la queue mais toujours en espérant que mon avenir et celui de mes enfants soit meilleur.

Avec toute ma tendresse et mon amitié 

Bon après midi

Bisous 

Mandrine 

Published in: on 27 novembre 2018 at 14 h 26 min  Comments (13)  

Super contente

Le 2 septembre 1967 à 15h30, je me mariais avec Luigi. Aujourd’hui, 2 Septembre 2017, nous renouvelons nos Vœux et nous continuerons la soiree avec les enfants et tous nos proches. Assez cocasse le temps est identique à celui qu’il y avait il y a 50 ans.

.affectueuses pensées 

Christine

Published in: on 2 septembre 2017 at 8 h 53 min  Comments (14)  

Mardi chez  » ma mer « 

Les fils et un petit fils ( soit disant souffrant pour le collège) sont venus apporter la moto de leur papa, ma nouvelle voiture n’ayant pas encore été équipée pour tracter la remorque.

Bien sûr au repas moules frites, actuellement siestage, nous sommes tous ronds.

Bon après midi, temps magnifique, je pense à vous gros bisous

Mandrine

Published in: on 13 juin 2017 at 13 h 29 min  Comments (9)  

Bonjour  » ma mer », bonjour mon nid perché

Voilà je suis enfin chez  » ma mer », du soleil, un peu de fraichance, du vent, une mer agitée, mais sur la météo l’a dit, demain il fait beau voir chaud.

Lili, sur le balcon, hume l’air, mais rentre fissa, ses oreilles volent au vent.

Cette année vais je encore avoir droit à un tit chat ??

Bonne fin d’après midi

Bisous

Mandrine

Published in: on 9 juin 2017 at 17 h 30 min  Comments (10)  

Bonnes fêtes de la Saint Patrick à vous

IMG_0837

IMG_0838

IMG_0839

IMG_0840

Plein de bonheur, de joie, que vos soucis disparaissent, je vous envoie avec toute ma tendresse et mon amitié, et pardonnez moi de ma non présence, plein de 

IMG_0841

 

Mandrine

Published in: on 17 mars 2017 at 14 h 39 min  Comments (15)  

UN SOIR DE 14 JUILLET A NICE

32346533W2GGaRl

drapfrance

drapeau-en-berne

2202815586

les_assassins_pensees_troub

afc75374

f7643256

Pas de mots, désarmée, en colère, outrée,

malheureuse et triste pour les victimes et leurs proches,

meurtres de lâches au nom d’un Dieu qui lui ne parle que d’amour.

41865b38

2369860030

G-2MHa8cZ0Xbx3qVBvv9hNvZNTA

image001bisoussssss

Mandrine

Christine

Published in: on 15 juillet 2016 at 10 h 07 min  Comments (14)  

LE 8 MAI- souvenons nous

O


J’ai eu envie de faire ce billet en souvenir de mon père et de tous ceux qui ont souffert de cette maudite guerre, aujourd’hui nous sommes soit disant en paix, mais chaque jour nous voyons aux infos des tas d’horreurs et les mentalités changent, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, çela n’existe pas et j’avoue que cela me fait peur,

Je souhaite que mes enfants et mes petits enfants ne vivent jamais les jours sombres d’une guerre, pour moi pour vous , je suis certaine que la première guerre vous a pris un grand père, un grand oncle ou alors ternie la vie de vos ancêtres, et la deuxième, la soit disant dernière, a fait aussi d’énormes dégâts, à cause d’elle, j’ai grandit sans papa.

Je suis un brin triste, fêter est un bien grand mot, se souvenir me convient mieux.

Mais malgré tout je vous souhaite pour ce 8 mai, plein de joie et de soleil 


Avec toute ma tendresse et mon amitie 


Mandrine

 

Published in: on 7 mai 2016 at 18 h 00 min  Comments (8)