L’ avalanche …Les ateleirs d’écriture de Ghislaine n°56

78a342bc89cf9b7894f7977c78f455e5

J’étouffe, une sensation d’écrasement me paralyse, je ne peux bouger que ma tête et mes bras, j’ai l’impression d’être enterrée vivante, j’ai peur.

Je ne veux pas mourir, je ne suis qu’ à l’aube de mon printemps, je veux vivre, rire.

La peur se fait de plus en plus présente, la peur me fait peur, une forte envie de pleurer monte du fond de mon cœur, mais je ne dois pas …

Je respire  profondément, ferme les yeux, j’essaie de garder courage car rien ne sert de s’affoler, plus facile à dire qu’à faire..; Une solution, il faut que je trouve une solution, mais mon esprit est embrouillé et rien ne vient m’inspirer.

Je regarde autour de moi, j’entends des pleurs, des gémissements, je vois des morceaux de bois un peu partout, mais où est donc le chalet, quand et comment cela est-il arrivé. Je ne sais plus, je suis perdue…

Dans ce trou, il ne fait pas noir, mais il ne fait pas clair non plus, il y fait lunaire, et le temps me parait long. Je n’ai pas froid…

Je suis à l’aube de mon printemps, et je vais mourir.

Ce n’est pas juste, j’ai envie d’aimer, d’avoir une vie d’adolescente normale, tout à coup le lycée ressemble à un Paradis, oups là je divague, l’air viendrait il à manquer ??

Tout à coup, du bruit, un aboiement je crois ? Chut silence !!! Ils nous cherchent…

Dans notre cercueil de débris et de neige nait l’espoir et l’attente.

“ Au Secours, nous sommes là !!!”

avalanche-cheget-mountain-montagne-explosion-neige

voilà ce que les mots :

quand – plus – car – autant – inspirer – pleurer – aimer – avoir –

et la phrase :

A l’aube de mon printemps …

m’ont inspiré, j’espère que cela vous plaira.

Bonne fête de la femme

avec toute ma tendresse et mon amitié

71276542

Mandrine

Publicités
Published in: on 8 mars 2018 at 10 h 55 min  Comments (9)  

The URI to TrackBack this entry is: https://mandrine6.wordpress.com/2018/03/08/l-avalanche-les-ateleirs-decriture-de-ghislaine-n56/trackback/

RSS feed for comments on this post.

9 commentairesLaisser un commentaire

  1. Une angoisse bien décrite dans ton texte on s’y croirait , cela doit vraiment être terrible de se retrouver dans une avalanche je ne peux m’empêcher d’y penser quand mes enfants partent faire du ski .
    Bonne soirée
    Bisous

  2. Je suis claustro et je me sentais de plus en plus mal en lisant ton texte.
    Je l’ai pourtant trouvé très bien écrit.
    bonne fin de semaine.

    • Je le suis aussi, heureusement que je ne fréquente pas la montagne, je ne serai pas restée aussi sereine sous cette couche de neige, je crois
      Bonne fin d’AM
      Bisous

  3. Ouf ! Pas drôle d’être pris dans cela mais, hélas, cela arrive assez souvent ! Bravo Mandrine ! Bon vendredi ! Bisous♥

  4. Quel cauchemar d’être pris dans une avalanche!!!! Mais bien fait ce défi. Bises

  5. Un sujet d’actualité Mandrine avec toutes ces avalanches.
    Bises et bon jeudi

  6. Il y à plusieurs années de cela, je suis été pris dans une avalanche lors d’une course à ski de randonnée et pourtant nous étions prudent et par une chance extraordinaire personne n’à été blessé et nous avons pût nous en sortir par nos propres moyens…mais ça marque. Bonne journée…Bises

  7. Bonne fête à toi aussi ma Christine
    Merci pour cette participation certes pas facile à vivre
    mais sans doute ressentie par ceux qui sont pris dans une avalanche……….
    Merci Christine……….


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :