TOUT POUR ÊTRE HEUREUX – Les mots de Montpellier n°16

img_0548

Il était une fois …

Cela remonte à la nuit des temps ! Un pays aujourd’hui disparu mais qui perdure dans la mémoire de générations en générations, et les anciens se font un plaisir de raconter l’histoire, le soir à la veillée, autour du feu de bois, comme leur père, grand père, et arrière grand père le faisaient autrefois…

Ce pays était le pays de cocagne, ce n’était que richesse, le bonheur y était roi, la maladie et la « vieillesse » n’existaient pas. Pas une « ombre » de tristesse ne venait ternir ce tableau idyllique.

Tous les ans, à la même époque, les maisons, les arbres, la nature se paraient de leurs plus beaux atours    Pour accueillir le vieux bonhomme à la Barbe blanche qui comme chaque année venait avec une hotte remplie de jouets pour les enfants.

Tout « donnait » à penser que çela durerait l’éternité.

Mais… Car il y a toujours des mais dans la vie … À trop être heureux, à trop être riche, à trop vivre longtemps, certains se mirent à s’ennuyer et à ronchonner.

Le ver était entré dans la pomme …

Cette année là, quand le vieil homme à la Barbe blanche arriva, il ne trouva que « lamentations » au lieu des rires et des chants…

Devant le grand conseil, il s’étonna !! Le « premier » magistrat se mit à « invoquer » la banalité de leurs vies, pas de problèmes, pas de soucis, la routine et l’ennui. Chaque jour ressemblant à l’autre, chaque « heure « ressemblant à l’autre, chaque minute …

Le vieil homme d’un signe le fit taire et d’une voix bourrue lui demanda :

Vous avez le Paradis sur Terre, réfléchissez bien, voulez vous changer ??

Le  » premier » magistrat hocha la tête affirmativement.

Et Tout à coup sous ses yeux ébahis, il vit un « voile » noir envahir l’azur et le ciel se mit à gronder.

Des « elfes » descendirent du firmament et installèrent les saisons. Plus de jeunesse éternelle, plus de richesse automatique et la maladie prit ses droits.

Le vieil homme à la Barbe blanche dit au magistrat, ingrats que vous êtes, pour les petits enfants innocents, je vous accorderai malgré tout une journee de bonheur par an.

Aujourd’hui les descendants se plaignent toujours mais en se demandant :

Où est le BONHEUR…

img_0543

 

Voila ce que les mots :

premier rassembler vieillesse invoquer elfes donner voile ombre lamentation et heure m’ont inspiré 

avec toute ma tendresse et mon amitié 

img_0544

img_0545

IMG_0546.GIF

 

Mandrine

 

 

 

 

Publicités
Published in: on 17 décembre 2016 at 13 h 30 min  Comments (6)  

The URI to TrackBack this entry is: https://mandrine6.wordpress.com/2016/12/17/tout-pour-etre-heureux-les-mots-de-montpellier-n16/trackback/

RSS feed for comments on this post.

6 commentairesLaisser un commentaire

  1. Jamais contents de ce qu’on a, c’est bien connu.

  2. Voilà où ça conduit, à voulor avoir davantage, hein Mandrine ! Très bon texte ! Bonne fin de ce samedi ! Bisous♥

  3. je souhaiterai connaître ce coin de paradis….superbe texte…Bonne soirée

  4. Bravo Mandrine, tu as écris un texte magnifique et en plus, il est totalement dans l’air du moment, je l’adore. Gros bisous

  5. A trop vouloir parfois on perd tout !
    J’irais bien faire un tout au pays de cocagne.
    Tu vas mieux?
    Bises et bon week-end.

  6. joli texte très bien écrit , une belle histoire ! bon week-end à toi mon amie , j’espère que ça va mieux , que ta cheville ne te fait plus trop souffrir gros bisous


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :