LA LEGENDE DU SAPIN

P1020020

 On conte autrefois, il y a fort longtemps, le diable, qui avait une famille nombreuse, résolut de gouter un peu les joies du silence et du calme, et pour cela se mit en devoir d’expédier par le monde sa bruyante marmaille.

Ce fut une vraie pluie de diablotins, il en tomba partout sur la montagne comme dans la plaine et les crêtes du Jura en eurent bien leur part.

Mais les pauvres petits ne s’y trouvaient pas à leur aise. Bien qu’ils fussent accoutumés à la chaleur, le soleil les grillait sur les grands rochers nus.

Ils commencent à gémir, à se plaindre, à pleurer, puis à crier et, finalement, n’y tenant plus, comme autant de petits poucets, ils regagnèrent le foyer paternel.

Cela ne faisait pas l’affaire du papa diable, qui s’était bien vite habitué à la tranquillité.

Il vint donc en personne à la tête de sa colonne vérifier si le soleil grillait si fort!

Il eut chaud, il fit donc des buissons.

Aussitôt accoururent des légions de chevreuils, de chèvres, de vaches qui eurent vite fait de détruire les bourgeons, les feuilles et même les brindilles …

Le diable n’avait pas prévu cela .

Il fit donc pousser les noisetiers et les alisiers qui étaient plus grands.

Les vaches, les chèvres et les chevreuils ne touchèrent qu’à la base et se contentèrent seulement de regarder les hautes branches.

Mais à la première averse, tout fut mouillé, trempé, inondé : diables, bêtes et rochers.

Et quand il pleut dans ces montagnes, il fait froid et c’était un grelotement général.

Le diable se gratta l’oreille, autant pour la réchauffer que parce qu’il était embarrassé.

Il fit donc pousser les grands hêtres.

Mais le temps passait vite, l’automne était là …

Après quelques journées de pluie, le ciel s’éclaircit un soir et la gelée arriva.

Le lendemain, les feuilles étaient dorées. En quelques jours elles furent toutes à terre.

Les diablotins frétillaient dans ce tapis. C’était moins dur que le rocher, le soleil n’était plus aussi chaud, bref, ils se trouvaient en paradis.

Hélas ! le bonheur n’est jamais de longue durée, et autrefois, c’était comme maintenant.

Voilà qu’un jour la neige se mit à tomber!!

Les flocons, déliés comme des poussières, s’insinuent partout. Les diablotins pleurent de froid, se lamentent, puis crient tellement que leur papa fait comme tous les papas maintenant, il s’en va, les laissant maitres des lieux !!!

Il descend chez lui et réfléchit longuement.

– Quand on sait bien ce que l’on veut, on trouve ! dit-il, il faut là haut un arbre qui protège contre la chaleur, qui abrite de la pluie, qui retienne la neige, qui brave les rongeurs et les mangeurs d’herbe. Je crois que je sais ce qu’il faut !!

Et il fit pousser le sapin sur toutes les montagnes à neige.

Les mousses recouvrirent les rochers durs, et les petits diables, bien au frais sur ce tapis, bien à l’ombre, bien à l’abri, s’amusèrent tellement qu’ils ne songèrent plus à ennuyer personne.

Mais on voit tout de même que le sapin n’a pas la même origine que les autres arbres.

Il n’a pas la majesté du chêne, la puissante ramure du noyer, la grâce du tilleul, la souplesse du bouleau, l’animation du peuplier.

Sa forme conique, ses branches toujours hérissées et rudes au toucher, son feuillage de couleur sombre montrent que c’est un arbre du diable …

d’Henri Cordier

“ Au pays des sapins” 1925

crdxsaf6

j’espère que ce petit conte vous plaira, je feuillette le soir mon carnet à malices et je m’aperçois qu’il y a encore des histoires que je ne vous ai pas contées.

la maison a repris son rythme de croisière, mon époux se sent bien, il retourne voir ses poules tous les jours, ma sœur est de retour, donc les visites à maman va de nouveau se faire une journée sur deux, et mon kiné est en congés pour deux semaines,

résultats, un peu de temps pour moi …

dchgny1v

 Bisous

Mandrine

Publicités
Published in: on 25 novembre 2014 at 22 h 34 min  Comments (6)  

The URI to TrackBack this entry is: https://mandrine6.wordpress.com/2014/11/25/la-legende-du-sapin/trackback/

RSS feed for comments on this post.

6 commentairesLaisser un commentaire

  1. Kikou Mamie Mandrine
    jolie histoire de sapin , moi savoir une mais pas cela autrement ,
    mais votre jolie ,
    bien que santé revient et plus temps dé faire bien que cela ,
    bisous amie bon demain et week end

  2. mon beau sapin roi des forêts

  3. Bisous Mandrine ! Un billet qui va rejoindre « mes préférés » Allez suis bien contente que tout se passe bien chez toi

  4. Alors, Mandrine, il faut bien profiter de ce temps qui t’es donné en ce moment ! Merci pour le partage de ce petit conte amusant et douce soirée à toi,
    Bisous♥

  5. Et voila pourquoi les sapins ne perdent pas leurs aiguilles, l’histoire est belle.
    bises

  6. très joli à lire , magique , féerique , un beau billet pour les fêtes de fin d’année qui approche !bonne fin de semaine Mandrine gros bisous


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :